Valeriane 4

GÉLULES de Valériane (250 mg), BIO

PROPRIÉTÉS : Calmante, Diurétique, Antispasmodique, Expectorante, Analgésique INDICATIONS : Insomnie, Anxiété, Fatigue, Petites blessures

Plus d'informations

Disponibilité : En stock, livraison de 2 à 5 jours

5.10€ TTC

État du produit : Neuf

 

GÉLULES de Valériane 
 Valeriana officinalis 
Famille des Valérianacées

 

 

NOMS COMMUNS :
Herbe aux chats, Herbe aux coupures, Herbe à la femme battue, Guérit-tout, Herbe de Notre-Dame, Herbe de saint Georges

CONSTITUANTS PRINCIPAUX : 
Une essence, un glucoside, un alcaloïde, de l'amidon, de la gomme

PARTIES UTILISÉES :
Les racines

 

Séchage : Soleil ( produit non ionisé, non micro-ondé) 

 

 

DESCRIPTION :

La valériane est une plante vivace à souche verticale brun-fauve, aux racines épaisses. La tige, qui peut atteindre 1 mètre, est cylindrique, striée, dressée, un peu rameuse au sommet. Les feuilles, opposées, sont profondément divisées en 7 à 21 folioles oblongues, pointues, largement ciselées. Les fleurs, petites, blanc rosé, visibles de mai à août, sont groupées en corymbes à l'extrémité de la tige. Le fruit est ovale, surmonté d'une aigrette plumeteuse.

 

CULTURE ET RÉCOLTE :

Très commune en Europe, la valériane préfère les sols frais et humides, elle ne pousse pas au-dessus de 1 000 mètres d'altitude. Sa multiplication se réalise par semis des graines au printemps, ou par division des touffes à l'automne. La récolte s'effectue à l'automne, les racines sont lacées, coupées, mises à sécher dans des locaux chauds.

 

PROPRIÉTÉS : 

- Calmante
- Diurétique
- Anti-spasmodique
- Expectorante
- Analgèsique

INDICATIONS :

- Insomnie
- Anxiété
- Fatigue
- Petites blessures

 

 

UN PEU D'HISTOIRE : 

Hippocrate et Dioscoride (Antiquité grecque) la recommandaient pour traiter l'insomnie. En grec ancien, le nom de la plante était « Phu », une allusion à l'odeur fétide qui se dégage des racines séchées et des fleurs fanées.
Les anciens Romains l'employaient pour combattre les palpitations et l'arythmie.
La célèbre abbesse et herboriste allemande Hildegarde de Bingen (Moyen Âge) recommandait la valériane comme tranquillisant et somnifère.
Dès la fin du XVIe siècle, les Européens ont commencé à l'employer pour soigner l'épilepsie. 
De leur côté, les Amérindiens calmaient les convulsions épileptiques en prisant de la poudre de racines de valériane et l'utilisaient également pour soigner les blessures.
Durant la Première Guerre mondiale, les Européens ont pris de grandes quantités de valériane pour calmer la nervosité causée par les bombardements.

Catégorie

Gélules simples  

gélules de plantes racine valeriane valériane sommeil valèriane racine de valériane gélules végétales Gélules de Valériane (racine) racines de valériane valériana officinalis valériane posologie