Alchemille 4

PLANTE MÉDICINALE d'Alchemille vulgaire (plante), Alchemilla vulgaris BIO

PROPRIÉTÉS :Astringente, Stomachique, Hémostatique, Vulnéraire, Emménagogue INDICATIONS :Leucorrhées, Diarrhées, Plaies, Cellulite, Angines, Rhumatismes

Plus d'informations

Disponibilité : En stock, livraison de 2 à 5 jours

5.87€ TTC

État du produit : Neuf

Plante médicinale d'Alchemille vulgaire BIO

logo-cosmebio1.jpg

 

 

Parties utilisées: Feuilles

Séchage: Soleil

Produits non ionisé non micro-ondé


Alchemilla vulgaris
Famille des Rosacées

NOMS COMMUNS :
Pied de lion, Pied de Griffon, Patte de lapin, Porte rosée, Manteau de Notre-Dame, Mantelet de dame, Soubeviette

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Beaucoup de tanins, un principe amer, de la résine, des phytostérols, des acides

DESCRIPTION :

L'alchémille est une plante vivace à grosse racine ligneuse et noirâtre, entourée de nombreuses radicelles. La tige, de 30 à 50 cm, est lisse et rameuse. Les feuilles à la base sont larges à lobes pétiolés; plus haut, elles sont plus étroites, à pétiole plus court. Elles sont d'un vert-jaune dessus, plus claires dessous. Les fleurs, visibles de mai à août, forment des petits corymbes à l'extrémité de la tige. Elles sont petites, nombreuses et verdâtres. Le fruit est arrondi, jaunâtre et brillant.

CULTURE ET RÉCOLTE :

Répandue dans toute l'Europe, l'alchémille préfère les bois et les régions montagneuses. Elle croît jusqu'à 2 900 mètres d'altitude. Elle se multiplie par semis de graines au printemps. La plante se récolte tout le temps de sa végétation; on la coupe de 20 à 30 cm à partir de la hauteur. Elle est suspendue en bouquets et séchée dans des endroits secs et aérés.

PROPRIÉTÉS :

  • Astringente
  • Stomachique
  • Hémostatique
  • Vulnéraire
  • Emménagogue
  • Antidiarrhéique


INDICATIONS :

  • Leucorrhées
  • Diarrhées
  • Plaies
  • Cellulite
  • Angines
  • Rhumatismes


UN PEU D'HISTOIRE :

Elle doit son nom aux alchimistes qui recueillaient sur ses feuilles la rosée utiisée pour la pierre philosophale. Ils l'avaient baptisée "Eau céleste".
Aux environs de Nogent-le-Retrou, jusqu'à la fin du XIXe siècle, on a cru, dur comme fer, que l'alchémille avait le pouvoir de "rafistoler" les virginités endommagées " par quelques coups de canif dans le contrat". Hélas, ce n'était qu'une légende !