Chicoree frise

PLANTE MÉDICINALE de Chicorée (feuille), Cichorium intybus BIO

PROPRIÉTÉS :Diurétique, Cholagogue, Apéritive, Dépurative, Fébrifuge INDICATIONS :Rhumatismes, Constipation, Angines, Eczéma, Acné, Dartres

Plus d'informations

Disponibilité : En stock, livraison de 2 à 5 jours

2.61€ TTC

État du produit : Neuf

CHICORÉE SAUVAGE BIO

logo-cosmebio1.jpg

Cichorium intybus
Famille des Composées


NOMS COMMUNS :
Barbe de capucin, Laideron, Yeux de chats, Chicorée amère, cheveux de paysan, écoubette

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des sels minéraux, des tanins, des principes amers, du mucilage, des vitamines A, C, B, P et K

PARTIES UTILISÉES : Les feuilles 

Séchage: Soleil

Produits non ionisé non micro-ondé


DESCRIPTION :

La chicorée sauvage est une plante vivace à racine oblongue, assez forte, pivotante et brunâtre. La tige, de 40 à 80 cm, est droite, herbacée, striée, elle se divise en rameaux. Les feuilles sont ovales, allongées, à lobes aigus et dentés. Les fleurs, bleu violacé clair, sont visibles de juillet à septembre, elles forment de larges capitules solitaires, dont la réunion constitue une sorte d'épi lâche et terminal. Le fruit est un akène ovoïde, anguleux, muni d'une courte aigrette.

CULTURE ET RÉCOLTE :

La chicorée pousse dans toute l'Europe, l'Asie, le nord de l'Afrique, l'Amérique. Cultivez-la dans une terre profonde, bien fumée, en semis dès la fin du mois d'avril, courant mai. Récoltez les feuilles de juin à septembre avant que la plante monte. Arrachez les racines en octobre, lavez-les, coupez-les et faites-les sécher dans des endroits chauds et aérés.

PROPRIÉTÉS :

  • Diurétique
  • Cholagogue
  • Apéritive
  • Dépurative
  • Fébrifuge


               

INDICATIONS :

  • Rhumatismes
  • Constipation
  • Angines
  • Eczéma
  • Acné
  • Dartres


UN PEU D'HISTOIRE :

Si, par aventure, vous briguez un poste glorieux mais comportant de grands risques, n'hésitez pas à vous faire enduire longuement le corps avec du jus frais de Chicorée sauvage. Votre démarche aboutira à coup sùr.
Pour juger du degré de courage d'un homme, il suffit de lui faire respirer un pied de Chicorée : s'il n'éprouve aucune angoisse, c'est un courageux.
Le papyrus Ebers mentionne déjà la Chicorée sauvage 4000 ans avant J-C. Les médecins y sont restés fidèles depuis. Dioscoride y voyait un fortifiant des voies digestives. Pour Galien, elle est l'amie du foie. Il en usait également contre les maux d'yeux et les empoisonnements. Horace, dans ses "Odes" s'exclame : Me pascunt olivae me cichorea levesque malvae. = Pour moi je me suffis d'olive, de chicorée et mauves légères. Ce qui, mis au goùt du jour, pourrait signifier : ...Vivre d'amour et d'eau fraîche!

Catégorie

Plantes médicinales