Quinquina 3

Plante médicinale de Quinquina rouge (écorce), Cinchona officinalis BIO

PROPRIÉTÉS : Antiseptique, Antiputride, Antifébrile, Antispamodique INDICATIONS : Asthènie, Etats fébriles, Troubles digestifs, Paludisme, Maux de gorge

Plus d'informations

Disponibilité : En stock, livraison de 2 à 5 jours

5.00€ TTC

État du produit : Neuf

QUINQUINA ROUGE BIO

logo-cosmebio1.jpg
Cinchona officinalis, syn. C. succiruba 
Famille des Rubiacées

 

 

NOMS COMMUNS :
Ecorce du Pérou, Kina, Poudre des Jésuites, Bois aux fièvres

CONSTITUANTS PRINCIPAUX : 
Des tanins, des principes amers, des alcaloïdes, une essence aromatique, des acides organiques

PARTIES UTILISÉES :
L'écorce

 

Séchage: Soleil

Produits non ionisé non micro-ondé

 

 

DESCRIPTION :

Le quinquina est un grand arbre, plus de 20 mètres de haut, à rameaux et à feuilles opposées, ovales, aiguës. Les fleurs, blanches, petites, sont portées sur des pédoncules groupés, qui forment une panicule à l'extrémité des jeunes rameaux. Le fruit est une cpasule surmontée d'un calice persistant et durci.

 

CULTURE ET RÉCOLTE :

Le quinquina rouge est bien distinct des nombreuses espèces existantes. On le trouve en Europe dans les serres, mais c'est au Pérou qu'il croît abondamment et il fait l'objet de culture en Indonésie. L'écorce est récoltée en automne, à partir de la 6 ème année après la plantation.

PROPRIÉTÉS : 

- Antiseptique
- Antiputride
- Antifébrile
- Antispamodique
- Astringente
- Apéritive

INDICATIONS :

- Asthènie
- Etats fébriles
- Troubles digestifs
- Paludisme
- Maux de gorge

 

 

UN PEU D'HISTOIRE : 

On l'appelle "poudre de la comtesse", "des jésuites", "poudre cardinale", "du Lugo" pour ses qualités de guérison sur les grands de ce monde au XVIIe siècle. Décrié par les médecins de l'époque, c'est grâce à La Fontaine et à son célèbre poème du quinquina que celui-ci acquit ça place dans l'arsenal thérapeutique.

 

 

Catégorie

Plantes médicinales