basilic

 

Ocimum basilicum
Famille des Lamiacées

 

NOMS COMMUNS :
Oranger des savetiers, Herbe royale, Grand basilic, Basilic aux sauces

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Une huile essentielle, des tanins, des saponines, des terpènes, des minéraux

PARTIES UTILISÉES :
Les feuilles et les sommités fleuries

 

DESCRIPTION :

Le basilic est une plante annuelle à tige dressée, rameuse, légèrement velues, de 40 cm environ. Les feuilles, opposées, sont cordiformes, épaisses, vert foncé, couvertes de points glanduleux, un peu dentées, d'un beau vert foncé. Les fleurs, blanc rougeâtre, sont visibles en juin. Groupées en petits verticilles, elles forment par leur réunion de longs épis terminaux. Le fruit, ovale et brun, est logé dans le calice.

 

CULTURE ET RÉCOLTE :

Originaire d'Indonésie (les anciennes Indes orientales), le basilic aime les terres ensoleillées de la Méditerranée, préférant la sécheresse. Sa multiplication s'opère en semis peu profonds au printemps, puis par repiquage dans une terre humidifiée. Pour récolter la plante, coupez-la juste avant la floraison, faites-la sécher en bouquets suspendus dans des endroits aérés.

 

PROPRIÉTÉS :

- Antispasmodique
- Digestive
- Anti-inflammatoire
- Hypotensive
- Diurétique


INDICATIONS :

- Digestion difficile
- Plaies et blessures
- Fièvre
- Bronchite
- Asthme

 

 
 

 

 

UN PEU D'HISTOIRE :

Jadis, dans les villages de Croatie, lorsqu'une jeune fille à la conduite jusqu'ici irréprochable tombait amoureuse d'un garçon peu recommandable, tout le monde disait : "Il l'a eue au pistou".
Dans le midi de la France, il était de tradition d'offrir aux jeunes mariés le mortier et le pilon pour préparer la fameuse soupe. Bien sûr, c'était le "novi" qui recevait le pilon !
Si vous vouliez savoir si un jeune homme apparemment bien sous tous rapports n'était pas un coureur de jupons, il fallait glisser un brin de basilic dans sa main : si l'herbe se desséchait en quelques secondes, le test était positif.

 

USAGE CULINAIRE :

Le basilic a une saveur et un parfum puissants. Il doit donc être utilisé avec modération pour ne pas dominer les autres arômes. C'est une des rares herbes dont l'arôme se renforce à la cuisson.