camphre

 

Cinnamomum camphora
Famille des Lauracées

 

NOMS COMMUNS :
Laurier du Japon, Bois de camphre, Camphre

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Une huile essentielle, des alcools mono- terpéniques, des substances oléagineuses

PARTIES UTILIS
ÉES :
Le tronc, la racine, les feuilles
 
DESCRIPTION :

Le camphrier est un arbre mesurant 20 mètres environ de haut, avec une écorce rugueuse. Les feuilles sont persistantes, alternes, entières, coriaces, dépourvues de stipule, ovales et terminées en pointe, vert clair et glauques sur le dessous. Elles sont roses chez la plante jeune. Trois nervures très marquées partant de la base les caractérisent. Les fleurs, jaunes ou vertes, à symétrie rayonnante, sont réunies en inflorescences ; les éléments du calice et de la corolle, disposés sur deux rangs, se ressemblent. Le fruit est une baie ou une fausse drupe ovoïde d'un rouge violacé tendant vers le noir à maturité complète.
CULTURE ET RÉCOLTE :

Originaire de Chine et du Japon, cet arbre est cultivé dans les régions tropicales et subtropicales pour son bois, dont on extrait l'huile de camphre. Le camphrier n'a pas d'exigences particulières quant au sol, il pousse partout où le soleil luit généreusement. Il se multiplie généralement par semis.

PROPRIÉTÉS :

- Antiseptique
- Stimulante
- Antispasmodique
- Adoucissante
- Analgésique

INDICATIONS :

- Contusions
- Rhumatismes
- Engelures

- Bronchites

 

UN PEU D'HISTOIRE :

Les guérisseurs et les Tamouls dans leurs rites ont pour pratique de faire brûler du camphre, le "sublimé" étant le purificateur de l' âme et le frein du désir sexuel, chez l'homme ou la femme. Le camphrier est l'emblème de la ville d'Hiroshima, car il fut le premier à reverdir après le bombardement atomique.